Quelle est la différence entre un camping et un parc résidentiel de loisirs ?.

Vous avez sûrement entendu parler de camping et de parc résidentiel de loisirs ou P.R.L. Même si des similitudes peuvent subsister entre ces deux sites de loisirs, quelques différences sont bien présentes, d’un point de vue des installations mais aussi au niveau de la réglementation ! 

Les types d’hébergements dans un camping et dans un P.R.L


camping et parc résidentiel de loisirs

Tout d’abord, il faut savoir que les services et prestations de loisirs proposés aux occupants (piscines, parcs, aires de jeux, bâtiments sanitaires…) sont généralement semblables dans un terrain de camping et dans un P.R.L. Tout le monde peut passer d’agréables vacances, quel que soit le site !

En termes de différence, vous trouverez dans les parcs résidentiels de loisirs des habitations légères de loisirs ou HLL type chalets, bungalows ou bien mobil-homes. Quant aux campings, il vous est possible de retrouver ces mêmes installations, en plus d’autres types d’hébergement tels que des tentes, camping-cars ou encore caravanes. Des emplacements dits « nus » sont donc prévus à cet effet dans les campings contrairement aux parcs résidentiels de loisirs.
 

Bon à savoir

Sachez que les mobil-homes installés en camping ou au sein d’un P.R.L. ne sont pas assujettis à la taxe foncière, taxe d’habitation et aux taxes d’urbanisme, mais seulement de la taxe de séjour.

Des différences réglementaires : ouverture, parcelles…


Outre les hébergements, certaines règlementations diffèrent entre un parc résidentiel de loisirs et un camping, notamment concernant la durée d’ouverture de ces derniers. Les campings sont ouverts 6 à 9 mois par an selon les campings tandis que les P.R.L. sont ouverts toute l’année, sans interruption soit 365 jours/365. Les occupants dans un P.R.L. pouvant être propriétaires de mobil-homes mais aussi de la parcelle, celles-ci doivent leur être accessible en permanence. Ils devront par ailleurs payer des charges mensuelles (60-90 €/mois) pour l’entretien du parc, le salaire du gardien, la consommation en électricité et eau des parties communes etc. En camping, les occupants sont uniquement des locataires.

La superficie d’une parcelle est également un point de divergence. En effet, la superficie minimum d’une parcelle d’un parc résidentiel de loisirs est de 200 m² (et en général bien isolée) contre 100 à 160 m² pour une parcelle en camping.

Vous connaissez à présent les principales différences et les similitudes entre un camping et un parc résidentiel de loisirs ! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rapprocher des campings ou P.R.L. 
 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre les actualités Résidences Trigano et recevoir des informations complémentaires : nouveautés, offres du moment…